pratique de la réalisation cinéma en 35mm
Un site de l'association ARSCIPRO
Association pour la Réalisation de Stages de CInéma PROfessionnel
f i l m - m a k i n g . c o m
Cinéma "LA CLEF"
75005 PARIS
Realisation complète par les participants de films de cinéma professionnel en 35mm
Tournages 35mm -- Projection 35mm -- Cours gratuits -- Stages pratiques -- Réalisation 35mm à coût réduit
Exercices avec travelling
B- Pellicules de prise de vue
19
La Sensibilité
et l'équilibre colorimétrique

Par définition, la pellicule de cinéma est une émulsion photographique qui réagit à la lumière.

Le fait qu'une pellicule ait besoin de plus ou moins de lumière pour réagir caractérise sa sensibilité.

Moins une pellicule a besoin de lumière, plus elle est sensible.

Comme nous l'avons vu, lors d'une prise de vue, chaque point du sujet éclairé va agir sur la pellicule négative comme une lumination. Pour un bon rendu des nuances il faudra que les points les plus sombres (denses) et les points les plus clairs se placent sur la partie de la caractéristique sensitométrique ou il y a proportionnalité des loglumination et des densités.

Or,nous avons vu que pour une pellicule négative donnée, du fait de la grande latitude d'exposition, des écarts importants d'exposition nous permettent néanmoins d'obtenir des bons tirages sur positif.
C'est un peu comme si on pouvait utiliser cette pellicule pour plusieurs valeurs de sensibilité en obtenant ArriIII.300m des résultats équivalents sur le positif.

Ce phénomène nous montre que la sensibilité peut se choisir.
Les critères de choix de la sensibilité peuvent tenir compte des contraintes d'éclairage et du fait que selon nos besoins on peut considérer le négatif exploitable ou pas pour obtenir un tirage satisfaisant.

Les fabricants de pellicule préconisent une sensibilité nominale sous forme d'indice d'exposition (EI) exprimé en ASA ou ISO comme pour les pellicules inversibles (Les pellicules inversibles donnent directement une image positive et ont une très faible latitude d'exposition).

Dans des conditions nominales d'exposition, on doit obtenir au tirage un bon rendu des nuances des parties les plus claires aux parties les plus denses du sujet, en particulier du détail dans les ombres et des noirs profonds.

KODAK propose une gamme d'émulsions dédiées à la prise de vue cinématographique sous la marque EASTMANCOLOR

Quand un négatif est exposé avec trop de lumière, il y a perte des nuances dans les parties claires, c'est la surexposition.

Quand un négatif est exposé avec une quantité de lumière insuffisante, il y a perte des nuances dans les parties denses, c'est la sousexposition.

Tournage en intérieur Camera portée

La température de couleur.

Les pellicules profesionnelles sont équilibrées pour une température de couleur de 3200°K (studios).

Cette pellicule est utilisée sans filtre pour les tournages en intérieur avec lumière artificielle.

Il faut utiliser un filtre de conversion 85 (orangé) Prise de vue en extérieur pour tourner avec la lumière du jour. (pas de filtre en lumière artificielle à 3200°K)

Le contraste: c'est l'écart entre les parties les plus claires et les parties les plus sombres (denses) du sujet. L'oeil qui accommode, accepte un contraste beaucoup plus important que la pellicule; on dit que l'oeil voit dans les ombres mais pas la pellicule. Donc, tenir compte des possibilités de contraste accepté par la pellicule quand on compose un éclairage (l'écart maxi. est d'environ 5 diaph. sur le positif).


Sommaire du Cybertraining
Vous disposez d'un Q.C.M. interactif pour tester vos connaissances
(conseillé pour participer au cours gratuit)
Vous pouvez vous renseigner sur
les cours gratuits - le cursus35 - la pratique de la réalisation en 35mm