pratique de la réalisation cinéma en 35mm
Un site de l'association ARSCIPRO
Association pour la Réalisation de Stages de CInéma PROfessionnel
f i l m - m a k i n g . c o m
Cinéma "LA CLEF"
75005 PARIS
Realisation complète par les participants de films de cinéma professionnel en 35mm
Tournages 35mm -- Projection 35mm -- Cours gratuits -- Stages pratiques -- Réalisation 35mm à coût réduit
Aude à l'Arriflex
02
Le Tournage
filière technique uniquement

Pendant le tournage, sur le plateau:

Les images et les sons sont enregistrés sur des supports séparés:

  • L'image est enregistrée sur une pellicule de prise de vue négative 35mm
  • Le son sur une bande magnétique 6,25 "lisse" (la bande des magnétophones traditionnels) ou sur K7 pour enregistreur numérique DAT

Les appareils utilisés sont: (voir cours de technologie)

Tournage à Cannes devant la piscine

Pour l'image:

  • caméra + accessoires


  • éclairage + accessoires


  • pellicule de prise de vue


  • machinerie

Pour le son:

  • enregistreur synchrone (magnétophone NAGRA)
    bande magnétique 6,25


  • ou enregistreur numérique DAT

Boite depellicule 35mm prête pour le développement

LES RESULTATS DU TOURNAGE

Pour l'image:

La pellicule exposée est déposée le plus rapidement possible au laboratoire.
Avant d'être développée, on dit qu'on a une image latente.

Au Labo:

La pellicule exposée est développée, il s'agit toujours de pellicule négative.
L'examen du négatif développé permet d'apprécier les résultats de la prise de vue. Par contre cet élément n'est pas exploitable directement, les valeurs y sont inversées, et il est prudent de le manipuler le moins possible: c'est l'original.
Pour obtenir une image positive (qui respecte les valeurs), il faut effectuer un tirage (comme pour les travaux photos sur papier, tirés à partir d'un négatif).
Le négatif est donc tiré pour obtenir le Premier Positif.
L'opération de réglage de la tireuse s'appelle l'étalonnage.
Ce positif est projeté et peut être remis tel quel au client (projection des "rushes").
Le positif peut aussi être synchronisé avec le magnétique son. On fait alors une projection de "rushes synchrones" (projection double bande).

Ces dernières années, les méthodes traditionnelles de montage (où l'on manipule directement la pellicule 35mm) ont été très largement remplacées par le montage virtuel qui se fait sur une station informatique. La filière traditionnelle s'en est trouvée fortement modifiée.
Maintenant, il est possible de jouer avec plusieurs possibilités. Généralement: le négatif n'est plus tiré sous forme de positif, mais passe directement au télécinéma et est numérisé. La synchronisation se fait automatiquement ou semi-automatiquement par l'utilisation de Key-codes et de Time-codes. Les rushes sont alors sous la forme d'une K7 vidéo

Cependant, beaucoup de professionnels demandent actuellement qu'au moins une partie des rushes soient tirés sur positif et projetés sur grand écran selon la méthode traditionnelle, car c'est la seule possibilité pour contrôler l'impact réel des images tournées sur le plateau.

Pour le son:

Le son est enregistré sur bande magnétique 6,25 appelée aussi bande "lisse". Le procédé est analogique. Nagra 4S L'enregistreur analogique universellement utilisé est le NAGRA.

On utilise beaucoup maintenant des enregistreurs numériques ou DAT, beaucoup moins cher, de qualité souvent inférieure, mais très pratiques pour la filière de post-production numérique.

Dans la filière traditionnelle, la bande est déposée au service de repiquage d'un Studio Son.
Le son du tournage est alors repiqué sur une bande magnétique perforée de même format que l'image, c'est-à-dire: 35m/m.
Pendant le repiquage, on respecte le synchronisme avec la caméra, donc préciser le repiquage à 24 im/s ou à 25 im/s selon la vitesse de la caméra.

A l'issue de ces opérations techniques, les résultats du tournage sont sous forme de "rushes", c'est-à-dire:

  • image positive 35mm


  • son sur bande magnétique de même format que la pellicule image et synchrone.

Ce "matériel" image et son peut alors être utilisé pour faire une projection en salle 35mm. C'est la projection des rushes. La salle doit être équipée d'un projecteur double-bande.

Puis ces éléments sont utilisé pour la post-production.


Sommaire du Cybertraining
Vous disposez d'un Q.C.M. interactif pour tester vos connaissances
(conseillé pour participer au cours gratuit)
Vous pouvez vous renseigner sur
les cours gratuits - le cursus35 - la pratique de la réalisation en 35mm